Vous doutez de vous ? Vous avez tendance à vous sous-estimer ? Le syndrome de l’imposteur…de quoi s’agit-il ?

  • Home
  • /
  • Blog
  • /
  • Vous doutez de vous ? Vous avez tendance à vous sous-estimer ? Le syndrome de l’imposteur…de quoi s’agit-il ?
Vous doutez de vous ? Vous avez tendance à vous sous-estimer ?  Le syndrome de l’imposteur…de quoi s’agit-il ?
Blog
Vous doutez de vous ? Vous avez tendance à vous sous-estimer ? Le syndrome de l’imposteur…de quoi s’agit-il ?

Il y a des années, une de mes clientes qui avait été promue Directrice Générale, me racontait qu’elle ne comprenait pas comment elle avait reçu cette promotion et que très vite « ils allaient bien comprendre qu’ils se sont trompés à son sujet ! »

C’était à ses yeux impossible : elle n’était pas capable de réussir à ce poste. Le stress commençait à grandir, elle était très angoissée et les pensées négatives étaient de plus en plus fréquentes.

Malgré ses diplômes et sa réussite professionnelle, ma cliente avait fortement tendance à se dévaloriser et au fond d’elle-même, elle se sentait beaucoup moins performante que beaucoup d’autres.

Cette situation est fréquente et  je rencontre souvent des clients qui se sentent comme elle, « illégitimes » dans leur business, « trop nuls » et…malgré leurs réussites. Ils ont le sentiment de tromper leur entourage puisqu’ à leurs yeux, « ils ne sont pas à la hauteur ». Ils mésestiment leur valeur.

Combien de gens sont touchés par le « syndrome de l’imposteur » ?

Après une courte recherche sur le sujet, je suis tombée sur une estimation du psychologue  Kévin Chassangre.  Selon lui, 70% des personnes à Haut Potentiel sont assurées de passer par cet épisode de doute dans leur vie. C’est donc un problème qui touche beaucoup de personnes et beaucoup d’entrepreneurs.

Que ressentent les gens qui souffrent de ce syndrome ?

D’après mon expérience :

  • Ils ont tendance à sous-estimer ce qu’ils réalisent et ils gardent en tête les projets qu’ils n’ont pas trop réussis.
  • Ils se dévalorisent et ont le sentiment qu’ils ont eu beaucoup de chance sur leur parcours, des coïncidences qui ont fait que les choses se sont bien passées.
  • Ils ont souvent un sentiment de tromper leur entourage et cela les dérange terriblement.
  • Ils ressentent beaucoup de stress puisqu’ils pensent au fond d’eux même « qu’un jour quelqu’ un va les démasquer » !
  • Ils veulent prouver à leur entourage qu’ils sont capables et pour combler le « manque de savoir/ compétence » qu’ils pensent avoir, ils vont souvent se surinvestir.
  • Dans certains cas, la croyance « je ne suis pas à la hauteur » est tellement puissante, qu’ils vont inconsciemment créer leur propre échec pour se prouver qu’effectivement « ils ne sont pas à la hauteur».
  • Ils ne veulent pas toujours demander de l’aide de peur que quelqu’un « découvre » qu’ils ne sont pas assez bons.
  • Ils sont étonnés de réussir certaines tâches ou examens puisqu’ils pensent qu’ils sont

Comment faire?

Voici 7 outils que j’utilise souvent avec mes clients dans ce cas : 

  1. Prise de conscience: La première étape est de prendre conscience que votre peur ne vient pas du regard des autres mais bien de vous-même ; vous avez tendance à vous sous-estimer et à vous critiquer. Cela n’a rien à voir avec votre entourage. Votre regard sur vous-même est la cause de ce sentiment ! Vous sentez au fond de vous que « vous n’êtes pas à la hauteur ».
  1. Choisir d’être positif et bienveillant envers vous-même: A partir de maintenant, vous pouvez choisir de poser un regard moins critique, plus positif et plus bienveillant sur vous-même !  Nous avons tous ces petites voix qui nous critiquent et qui nous sapent lentement. Pour certains, c’est beaucoup plus fréquent et cela sabote totalement la vie, tandis que pour d’autres ces voix existent mais sont minimes.

« Tu es là ou ta pensée est »

 Si vous nourrissez la critique, elle grandira. Si vous vous efforcer de l’arrêter rapidement et de ne pas lui laisser de place « dans votre cerveau », petit à petit elle diminuera. Donc dès qu’une petite voix vous dit « t’es idiot/ t’es pas assez bon/ t’es trop bête etc. », vous vous arrêtez et d’une manière assertive, vous choisissez de passer à une pensée plus positive et qui vous fait avancer.

Vous pouvez utiliser un coffre imaginaire, pour mettre toutes vos critiques et croyances négatives dedans dès qu’elles apparaissent et bien le fermer avec une clé. Personnellement c’est un exercice qui m’a beaucoup aidé. Vous pouvez aussi poser cette pensée sur une barque ou un nuage et la regarder s’éloigner petit à petit.

  1. Exercice des Réussites: Revenez aux faits, à la réalité. Ecrivez sur une/des feuille(s) vos réussites jusqu’à aujourd’hui, sans aucune modestie. Toutes les choses dont vous êtes fiers : un trait de caractère, un diplôme, un travail, une promotion, vos compétences, un projet privé qui vous tient à cœur, des gens que vous avez aidé durant votre vie, des situations compliquées que vous avez surmontées, des décisions difficiles que vous avez dues prendre…Tout ce qui vous fait chaud au cœur.

A partir d’aujourd’hui vous pouvez toujours relire cet exercice quand vous sentez que le sentiment « d’illégitimité » réapparait. Vous savez que ce texte vous représente, que tout ce qui apparait sur ces lignes, c’est vous ! Ce n’est pas juste un hasard, ou de la chance, ce sont aussi vos réalisations et votre responsabilité. Prenez conscience de tout cela et donnez davantage de places à vos accomplissements.

  1. Ecoutez vos amis et vos collègues. Que disent les gens de vous ? Ils vous ont accordé une promotion, vous font un compliment, vous demandent conseil. Dans les moments de doutes, appuyez-vous sur ces témoignages et essayez de « rééquilibrer » ces doutes qui montent en vous.
  1. Regardez votre évolution et comparez-vous à vous-même ! Se comparer aux autres est le meilleur moyen pour faire chuter très rapidement son niveau d’énergie et son sentiment de confiance en soi. Evitez toute comparaison, cela n’a aucun intérêt. Chacun a sa place. Recentrez-vous sur vous-même et suivez votre chemin.
  1. Encouragez-vous. Encore et toujours. A partir d’aujourd’hui, vous êtes pour vous-même « VIP ». Vous vous donnez priorité et vous vous aimez. Donnez moins de place à cette petite voix qui vous critique.
  1. Acceptez-vous comme vous êtes et minimisez le perfectionnisme. Très souvent notre volonté d’être « parfait » est justement la cause de ce sentiment « qu’on n’est pas à la hauteur ». C’est une situation que je rencontre très souvent et dans ce cas, les personnes s’estiment moins puisqu’elles ne sont pas « parfaites ». S’alléger de cette obligation d’être parfait, nous permet de s’alléger totalement et de s’accepter, exactement comme on est. On n’a plus à lutter contre une image de perfection qui n’existe pas, on doit juste être présent et s’apprécier.

Ne laissez pas les doutes éteindre votre lumière et vous freiner !

Bonne chance dans la réalisation de tous vos projets et si vous sentez que vous avez besoin d’être coaché/ accompagné, envoyez-moi un mail ou message privé.

Mylene Rybski

MBA, BSc, Coach certifiée

Coach pour entrepreneurs

 

Share
prev
next

Leave a Comment